Souad Massi et Hindi Zahra : deux étoiles brillent à MAWAZINE…

Si l’une est romantique, l’autre est engagée.
Si l’une est berbère, l’autre est kabyle.
Si l’une nous apprend à danser un "beautiful tango", l’autre nous conte des histoires à la "Raoui".
Si l’une est plutôt jazz vocal manouche, l’autre est folk-rock maghrébin.
Si l’une est HINDI, l’autre est MASSI.

Hindi Zahra : un brin de romantisme nonchalant saupoudré de swing…

Là où la plupart des artistes auraient attendu la fin du show pour nous faire profiter de leurs chansons phares, dès les premières notes, Hindi Zahra nous balance "Beautiful Tango" et "Imik Simik", comme pour nous mettre en garde sur ce qui nous attendait…
Pari réussi, puisqu’elle se fait adopter du public, qui ne peut déjà plus se passer d’elle.

Celle qui est comparée à Billy Holiday, enchaîne les titres de son album « Hand made » qui a reçu le prix Constantin 2010 et nous fait chanter, danser, applaudir à n’en plus pouvoir ! Stylée jusqu’au bout des ongles et habillée façon boyfriend avec un pantalon court noir, une chemise bouffante blanche décorée par ses bijoux et mis en valeur par des escarpins noirs.

Un grain de voix, des guitares, de l’amour, des paroles, du tamazight, une osmose avec le public et un « Je suis heureuse ! », tout en émotion. C’est le moment Hindi Zara de ce mercredi 25 mai. A la sortie du théâtre, des regards qui pétillent, des sourires et des confidences. Certains parlent du moment le plus fort du festival, alors que Mawazine n’est pas encore fini. Simo 38 ans nous révèle que « c’est le meilleur concert qu’il a fait de sa vie », Fatima Zahra, 19 ans est émue aux larmes, elle ne réussit à prononcer que « Merci Hindi Zahra ».

Le concert est bien trop court, on aurait aimé plus de reprises, plus de surprises. On reste un peu sur notre faim. Nous aussi, nous sommes heureux mademoiselle Zahra. Un seul mot pour décrire notre émotion : "FASCINATION".

Souad Massi : un engagement sans faille parfumé de liberté…

Dernier concert du festival Mawazine au Théâtre Mohammed V, Souad Massi clôt le festival en beauté nous laissant un arrière goût de liberté et d’humanité. Ce samedi 28 mai à 19h30, la chanteuse algérienne retrouve son public marocain et ne s’attend pas à cette folie, cet amour, cette admiration qu’il lui porte.

Les chansons passent sans qu’on ne se lasse, on en redemande même. La beauté des textes que l’on redécouvre en chantant avec elle, sur des rythmes et des mélodies folk entrainantes. Les fans sont conquis, Souad est comme une sœur, on se sent à la maison, on demande des titres, elle nous répond.

Aves Souad Massi, on voyage en quête de liberté (Houria), de la maison d’un grand-père (Dar Djedi), de ses origines (Mane nanssa assli), de chance (Khallouni), de vagues (Moudja)…c’est ainsi que le concert dure 2h30, puisqu’un rappel en rappel un autre, il y a tellement de chansons et si peu de temps. Abandonnée par ses musiciens et accompagnée de sa guitare, elle nous interprète un dernier titre, le 1er qu’elle a écrit à l’âge de 17 ans : "Raoui".

"Vous avez remplie mon cœur de bonheur, que Dieu remplisse le votre ", ne cesse-t-elle de répéter. Grâce à toi, nos cœurs en débordent, comme une Moudja (vague) de bonheur déferlant sur nous… Merci Massi !

Le tout en images :

Hindi Zahra et ses musiciens

Hindi Zahra

se déchaine sur scène

Hindi Zahra

fait swinger la scène...

Hindi Zahra

Hindi Zahra

et son bouquet !

Hindi Zahra et ses musiciens

Le salut...

Hindi Zahra

et le pouvoir du rappel !

Souad Massi

Sur les planches du Théâtre Mohammed V

Souad Massi

...et son public marocain : une histoire d’amour !

Souad Massi

et les 1ers accords de sa chanson "Deb"

Souad Massi

Souad Massi

illumine la scène

Miss Peoplette

Commentaires

Tous les articles