Dir Iddik : Mettre la main à la pâte pour le meilleur et pour le rire...

Si « Dir Iddik » était à résumer en un mot ce serait : « partage ». En effet, l’opération initiée par Inwi consiste à inculquer la culture du bénévolat à la jeunesse marocaine, en leur permettant de faire des actions concrètes pour des associations dans le besoin. « On aurait pu donner un chèque à une ou plusieurs associations mais notre but était vraiment de faire quelque chose pour la jeunesse marocaine également et de réaliser une action sociétale pérenne » explique Constance Capdenat, directrice Exécutive Communication et Marques à Inwi.

En effet, l’enjeu est de taille : inciter des jeunes à faire du bénévolat et à aider sans rien en retour, si ce n’est un show exceptionnel pour clôturer la semaine du bénévolat. Lors de la première édition qui s’est déroulée à Casablanca en décembre, les bénévoles se sont vus gratifiés d’un concert de Mister Enrique Iglesias ; pour la deuxième édition, place au rire et à la bonne humeur dans la ville du rire avec Jamel Debouzze. Mais avant cela, les bénévoles ont dû travailler d’arrache-pied pour gagner leur ticket au spectacle ! Jardinage, nettoyage ou encore peinture, les cours de récréation des écoles, les classes, les salles des associations et les jardins se sont vus rénovés et remis à neuf. Un travail d’entretien qui coûte et qui est difficilement pris en charge par l’association. Abdelmounaim Abouali, Directeur de SOS Village Ait Ourir confirmera ces dires : « On préfère réaliser des actions concrètes plutôt que de rénover des murs, nous n’avons pas les moyens » explique ce dernier. « Grâce à Dir Iddik, les enfants quittent l’école vendredi avec des murs blancs et en mauvaise état et retrouveront des murs colorés et refaits à neuf lundi » continue le Directeur de l’Association visiblement touché par le coup de main.

La deuxième association bénéficiaire s’occupe des enfants abandonnés de la ville de Marrakech et alentours. « Nous avons constamment besoin de bénévoles pour donner un coup de main et s’occuper des enfants, il est vrai que cette action est importante pour nous, mais pas seulement pour les travaux d’entretien, si ça peut permettre à 1% de ces bénévoles de revenir donner un coup de main, on a tout gagné » explique Lamia Lazrek Chraibi, Présidente de la ligue Marocaine pour le Protection de l’enfance. Tout gagné, c’est le mot d’ordre de cette semaine de bénévolat, sous l’œil attentif et attendri de son parrain : Rachid El Ouali. L’acteur marocain n’a ménagé aucun effort pour soutenir ces jeunes et a mis aussi la main à la pâte, avec son épouse. « J’étais certain que ces jeunes seraient motivés et plein d’entrain à aider, j’ai foi en la jeunesse marocaine et elle l’a prouvé en étant si nombreuse à s’inscrire ».

En attendant la prochaine édition dans une autre ville, les bénévoles peuvent s’inscrire sur la plateforme : www.diriddik.ma , toute l’année afin d’être mis en relation avec les 300 associations listées. Une façon de faire du bénévolat, une culture au Maroc et ramener le goût de l’entraide au goût du jour. Une entraide que le parrain de cette deuxième édition n’a visiblement pas intégrée, puisque Jamel Debouzze s’est contenté d’une intervention de 2 minutes afin de présenter les artistes qui allaient faire le show. Décevant pour ses fans qui s’attendaient à un sketch de leur comique préféré. Hassan El Fad fera de même en se contentant d’être animateur des figures de Jamâa El Fna qui ont laissé le public hilare, surtout le talentueux et jeune Eko qui s’est livré à une imitation de « My heart will go on » à la Marrakechi et pour l’amour d’un vélo. Heureusement que Abdelkader Secteur était là pour sauver la mise. Ce sera le seul humoriste du Marrakech du Rire à jouer le jeu. Une fausse note mais qui ne changera rien au weekend d’entraide et de partage. Les bénévoles ont ri, mais grâce à des humoristes 100% Marrakchi et à un Algérien au grand cœur... Si l’expression marocaine dit « Fais du bien et oublie le », les bénévoles et les associations n’oublieront jamais cette expérience qu’ils renouvelleront sûrement avec plaisir et avec le sourire...

Le tout en images :

Jamel Debbouz

Parrain de Dir Iddik 2012

Image 2

Dir iddik 2012

Dir iddik 2012

Dir iddik 2012

Dir iddik 2012

Dir iddik 2012

Miss Peoplette

Commentaires

Tous les articles